Laisser place au fun à l’état brut.
Dû aux mesures mises en place par le gouvernement, les commandes passées depuis le 23 décembre, jusqu’à nouvel ordre, seront traitées lors de la levée de l’ordre de fermeture des entreprises à bureaux.

La quête du clitoris


Laurence Gribling
Non, tu n’auras pas besoin d’une carte, ni d’un lasso, ni même de résoudre des énigmes pour réussir cette quête. Elle prend une minute et quart à réaliser et t’as même pas besoin de sortir de chez toi pour la faire.

Peu de choses m’irritent dans la vie, à part peut-être la majorité des propos de Donald Trump, des poils de barbe qui traînent dans le lavabo, et les chandails de laine qui piquent. Mais quand je lis des articles qui mentionnent l’incapacité de certains à « trouver le clitoris », j’enrage. 

Pas à cause du concept que pour plusieurs, le clitoris est un mystère. Ça, je peux comprendre. Entre l’éducation sexuelle pratiquement inexistante, la porno qui ne fait que nous montrer des femmes ayant des « orgasmes » par pénétration vaginale ou anale (qui sont dans la grande majorité fake, désolée si je te l’apprends) et le plaisir masculin constamment mis de l’avant, on s’entend que le clitoris fait rarement la une. Mais ce qui me donne le goût de flipper mon bureau à l’envers, c’est le terme « trouver ». Comme si le clitoris était un trésor mythique qu’on arrivait seulement à dénicher grâce à une carte, et après avoir réalisé plusieurs épreuves dignes d’Indiana Jones. Franchement. J’espère que le roulement de mes yeux n’était pas trop audible.

Aujourd’hui, donc, je te montre exactement où est caché le saint Graal, la lampe d’Aladdin, la pierre philosophale, bref, le clitoris, pour que tu puisses te compter parmi les grands explorateurs — mais surtout pour permettre à plus de personnes munies de cet organe d’avoir des orgasmes.

À la conquête de la vulve

Comme pour toute bonne chasse au trésor, celle-ci se déroule aussi dans un endroit chaud et humide. Non, pas une jungle tropicale, mais bien la vulve, le home sweet home du clitoris. Pour t’y rendre, place un doigt sur le nombril et trace une ligne droite jusqu’en bas de la ceinture. Là, recouvert d’un joli duvet (ou peut-être complètement lisse, selon la personne), tu trouveras le mont du pubis. Son sommet t’offrira une vue panoramique de ce territoire mythique à l’origine du monde. À l’est et à l’ouest de ce mont : les grandes lèvres, ces douces collines qui délimitent cet endroit paradisiaque. À leur pied se dressent les petites lèvres, le dernier obstacle avant de pouvoir plonger vers le sud, dans la vallée abritant l’entrée du vagin.

Mais pour trouver le clitoris, tu n’as même pas besoin de pénétrer ce paysage fabuleux. Quoi ? Eh non. Du haut du mont du pubis, continue ta trajectoire en ligne droite et fais glisser ton doigt doucement dans la fente des grandes lèvres jusqu’à ce que tu atteignes l’endroit où les petites lèvres se rejoignent. Et là, sous ce capuchon de peau se trouve le fameux trésor : le clitoris.

C’est tout ? Ouais, c’est tout. Méchante quête…

Le clitoris, un trésor enfoui

Autant en profiter pour t’informer que cette petite perle n’est que la pointe de l’iceberg. Le clitoris prend racine à l’intérieur du corps avec deux grands piliers d’environ 11 cm de long, situés de chaque côté du canal vaginal. Renfermant 8000 terminaisons nerveuses, son seul but est le plaisir. 8000, c’est deux fois plus d’influx nerveux que le pénis, et donc deux fois plus sensible. Please chill the hell out DJ Funkmaster Flex. Bref, même pour la pénétration, c’est la stimulation indirecte du clitoris qui rend le tout agréable. C’est lui le maître de l’orgasme.

anatomie du clitoris

Autre chose à savoir : il n’y a pas que le pénis qui connaît l’érection, le clitoris aussi. En étant excité, le clitoris se gonfle (voir image). C’est donc pas (juste) une question de lubrification — d’ailleurs, certaines personnes ne deviennent jamais « mouillées », même si elles sont excitées.

Clitoris excité

Le pouvoir du clitoris

Félicitations, tu as « trouvé » le clitoris qui, pendant tout ce temps, attendait impatiemment que tu le découvres à l’entrée des petites lèvres. La vraie quête, c’est pas de le trouver, mais bien de l’apprivoiser. Tout comme la lampe d’Aladdin, pour révéler ses pouvoirs magiques, il faut le frotter un peu. Mais chaque clitoris a ses préférences en matière de caresses. Ce qui en excite un.e n’excitera peut-être pas l’autre. 

Est-ce que c’est une raison pour laisser tomber et abandonner ce trésor ? Non. Il suffit d’un peu de pratique pour y arriver. Commence par y aller tout en douceur, détends-toi, sois patient.e et utilise du lubrifiant (de préférence). Tu peux essayer les techniques suivantes, voir si c’est plaisant :

  • Bouge tes doigts de haut en bas, de gauche à droite, ou encore en faisant des mouvements circulaires. Varie aussi la pression de ton touché.
  • Garde ta main fixe et tapote ou appuie légèrement sur le clitoris.
  • Place un doigt de chaque côté du clitoris et serre doucement en les bougeant de haut en bas (un peu comme une mini branlette).
  • Si ton clitoris est extra sensible, et que la stimulation ciblée, c’est too much pour toi, essaye de caresser une zone plus large en utilisant la paume de ta main ou encore plusieurs doigts mis à plat (plutôt que la pointe du doigt).

Tu peux aussi te servir d’un jouet si tes doigts ou une langue n’arrivent pas à satisfaire. Perso, un vibrateur fait parfaitement l’affaire. Mais pour des sensations semblables à un cunnilingus, il faut absolument essayer un stimulateur de clitoris. Orgasmes garantis. Même multiples. Bref, le rêve.

Raccroche ton chapeau d’explorateur et enlève tes bobettes. Ce soir, on part à la découverte de l’orgasme.

Que du plaisir

Des nouvelles, quelques promos et des surprises ! Inscris-toi à l’infolettre pour ne jamais être en manque.

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
En t’inscrivant à notre infolettre, tu acceptes de recevoir des offres promotionnelles et des nouvelles de notre blogue.

Encore plus de fun

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

4 comments on “La quête du clitoris”

usercartmenucross-circle