JUST A LITTLE FACT : savais-tu que les ITSS, ça peut se transmettre aussi durant le sexe oral ? Et que, selon Marc Steben, médecin de famille expert en ITSS, c’est la personne qui « donne » qui court le plus de risque de contracter l’infection ? 

C’est bien beau le condom, mais tu fais quoi pour te protéger des ITSS si ta pratique sexuelle de prédilection n’implique pas de pénis, de pénétration ou de dildo ? (Parce que oui, si tu partages ton dildo durant un rapport à deux ou à plusieurs, c’est préférable de lui enfiler un préservatif.)

Comment, donc, se protéger quand on fait un cunni ou un anulingus ?

Mais avec une digue dentaire, très cher·ère lecteur·rice ! 

Une QuOi ?

C’est quoi une digue dentaire ?

Moyennement sexy comme nom, on va s’le dire. Y’auraient pu appeler ça le carré du bonheur, t’sais. Mais trêve de plaisanteries, la digue dentaire, c’est un carré, généralement fait de latex très mince, qu’on installe sur les parties génitales de la personne dont on désire se délecter. 

Comment l’utiliser ?

L’inconvénient de la digue, contrairement au condom, c’est qu’elle ne tient pas en place toute seule. Pour l’utiliser, dépose-la sur la zone désirée, soit la vulve ou l’anus, puis tiens-la en place avec ton pouce et ton index en forme de L.

C’est LE moyen par excellence pour éviter de contracter une ITSS quand tu fais un cunni ou un anu à tan partenaire. Et pourtant il reste méconnu et surtout, difficile à trouver. 

On ne rit pas : pour te procurer une digue dentaire, tu ne peux pas nécessairement aller à la pharmacie du coin — plusieurs n’en ont pas en stock. On a donc décidé de remédier à la situation : tu peux t’en procurer facilement juste ici.

Pas le temps d’attendre ? On a aussi la solution : les digues homemade.

Comment faire une digue dentaire maison ?

Pas de panique, si tu as gradué la maternelle, tu pourras certainement réaliser ce projet en un claquement de doigts. Pour faire une digue maison, deux options s’offrent à toi et elles sont toutes réalisables avec des articles que tu as peut-être déjà dans tes tiroirs.

1. À partir d’un condom

Option simple et efficace, c’est probablement la méthode DIY de digue dentaire la plus commune.

Le matériel requis :

  • un condom (préférablement de type non lubrifié)
  • une paire de ciseaux

Étape 1

Déballe ton condom et déroule-le. Coupe sa tête.

Étape 2

Coupe le condom décapité sur le sens de la longueur.

2. À partir d’un gant chirurgical

On aime particulièrement cette digue pour deux raisons. Premièrement, parce qu’elle donne plus de flexibilité (et de précision) au mouvement de la langue, pour que tu puisses aller dans les moindres recoins et replis de peau, ou pour l’insérer dans la caverne d’alivulva ou d’anusbaba. Et deuxièmement, parce qu’elle représente une option de protection géniale pour les personnes ayant un petit pénis ou un grand clitoris qui peuvent l’utiliser comme un petit condom en insérant leur organe dans le pouce du gant — comme pour les personnes trans qui prennent de la testostérone et dont le clitoris croît tranquillement (ça peut même aider avec la dysphorie de genre, qui sait !).

Le matériel requis :

  • un gant chirurgical
  • une paire de ciseaux

Étape 1

Coupe le petit doigt, l’annulaire, le majeur et l’index.

Étape 2

Coupe le côté du gant opposé au pouce sur la longueur.

Étape 3

Utilise le pouce pour y insérer ta langue ou le pénis/clitoris de tan partenaire.

Ta-da! 

Une belle digue prête pour des lichettes en toute paix d’esprit.

Pas trop fan du DIY ? 

Tu t’imagines mal devoir interrompre ta lancée pour faire du bricolage ? C’est bon, on te comprend. Sois prêt·e pour tes prochains coups de langue en te procurant ton *carré du bonheur* juste ici.

author-avatar

À propos de Laurence Gribling

Rédactrice | Pronoms : elle/la | Fan de café, féministe intersectionnelle, cat lady, et nomade à mes heures, j’ai porté plusieurs chapeaux avant de prendre celui de rédactrice en chef pour JUST A LITTLE FUN. Entre deux jeux de mots et une référence de culture pop, j’espère aider à changer les normes, à éclaircir les tabous, bref, à shaker un peu la sexualité pour la débarrasser de ses chaînes, un article à la fois.

Une réflexion sur “La digue dentaire : c’est quoi et comment en faire une

  1. Bonjour !
    C’est un très bel article ! Pourriez-vous cependant retirer la partie 3 sur l’emballage plastique ? Il n’est pas du tout recommandé d’utiliser un sac plastique (ex. Ziploc) ou une pellicule plastique (ex. Saran Wrap) puisqu’ils sont composés d’un plastique poreux et ne protègent donc pas contre les ITSS. Si vous tenez à laisser cette section, je vous recommande de noter clairement que c’est un dernier recours et que ce n’est pas du tout aussi efficace que les autres options.
    Merci beaucoup !
    Frédérique Provost – Sexologue

    1. Laurence Gribling dit :

      Merci pour ton commentaire Frédérique! On a fait l’ajustement.

  2. Élodie dit :

    Bonjour, la seule chose qui me gène c’est comment pouvoir introduire un doigt en même temps si la digue est en place…

    1. Clément dit :

      Tu prends pouce et index dans le gant.
      Je peux te montrer si tu veux 🙂

      1. Fabienne dit :

        Mais oh Clément ici c’est avant tout partage et convivialité, tu peux mettre ta masculinité toxique dans le pouce de mon gant chirurgical

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié Les champs obligatoires sont indiqués avec *