Dû aux mesures mises en place par le gouvernement, les commandes passées depuis le 23 décembre, jusqu’à nouvel ordre, seront traitées lors de la levée de l’ordre de fermeture des entreprises à bureaux.

Sexe et menstruations : l’ABC pour en faire un bon duo

|
Est-ce possible d’avoir des relations sexuelles durant nos menstruations ? Bonne nouvelle : c’est non seulement possible, mais ça peut aussi être super bénéfique à plusieurs niveaux !

Pour débuter, mettons quelque chose au clair : le sang menstruel n’est pas sale, ni honteux, ni dégoûtant. C’est un élément clé du cycle de la vie. Sans cycle menstruel, il n’y a pas de vie sur Terre. Et sans sexe, il n’y a pas de vie (humaine) non plus. Le sang menstruel et le sexe sont à la base même de notre existence, et peuvent très bien cohabiter. 

Bien entendu, les menstruations riment souvent avec fatigue, crampes et ballonnements. Ça se peut que les relations sexuelles soient la dernière chose dont on a envie à ce moment-là. C’est bin correct ! C’est sûr que ça peut être moins tentant durant les deux premières journées de notre cycle (pour ma part, les plus intenses). Ça peut être une bonne idée d’attendre vers la fin de nos menstruations (c’est-à-dire aussi attendre que notre vagin ne soit plus la porte de sortie des chutes Niagara !) Anyway, on s’en reparle ; je vais terminer cet article en te partageant quelques astuces pour explorer le period sex en douceur. 

Être sexuellement actif.ve durant nos règles s’accompagne d’une panoplie d’avantages, que ce soit en solo, à deux ou à [insérer ici le nombre de personnes que tu désires !]. L’important, c’est d’être à l’écoute de son corps, et de partir à l’aventure dans les limites de son propre confort et de celui de san/ses partenaire.s. 

Note : J’aborde ici les menstruations comme étant un phénomène positif à honorer, dans le but de shaker le patriarcat et de redonner la beauté à ce phénomène des plus naturels. Je suis toutefois consciente que les menstruations sont plus difficiles à vivre pour certaines personnes, notamment pour les hommes trans et les personnes non-binaires pour qui elles peuvent causer une dysphorie de genre, et les personnes qui souffrent d’endométriose pour qui elles sont parfois synonymes de douleurs intenses et incomprises. 

5 raisons d’être sexuellement actif.ve durant nos règles 

1. Aide à réduire les crampes menstruelles 

Merci aux merveilleuses endorphines sécrétées durant le sexe, particulièrement durant l’orgasme ! Les endorphines sont de puissants antidouleurs qui aident à réduire les crampes menstruelles liées à la contraction des muscles utérins. 

Orgasme, Ibuprofène ou un combo ? À toi de choisir ! 

2. Le sang est un lubrifiant naturel

Tu cherchais justement un lubrifiant naturel, bio et local ? Le voici ! Le sang menstruel humidifie le vagin pour une pénétration (jouet sexuel, doigts, pénis, etc.) plus confortable et agréable. 

On déverse en moyenne 50 à 150 ml de sang chaque mois durant près de 40 ans de nos vies… Il faut bien lui trouver des utilités (autres qu’un superbe indicateur de santé) ! 

3. La libido est décuplée durant nos règles 

Ce n’est pas le cas pour toutes les personnes menstruées, mais plusieurs affirment que leur désir sexuel augmente durant leurs règles. 

Tu l’auras deviné, la libido et le cycle menstruel sont intrinsèquement liés, et les hormones y sont pour quelque chose. Une étude américaine de 2013 démontre l’influence de l’œstrogène sur notre libido : plus le taux d’œstrogène est élevé dans notre corps, plus notre désir explose ! À noter : le pic d’œstrogène se produit près de l’ovulation. 

Pourquoi donc la libido augmente durant les règles malgré que le taux d’œstrogène soit à son plus bas ? 

Entre en scène une autre hormone : la progestérone. Après l’ovulation, elle monte en flèche pour préparer l’utérus à une éventuelle grossesse. La progestérone, c’est le party pooper de la libido. Elle calme et apaise, et ramollit notre libido par le fait même. Juste avant les menstruations, en l’absence de fécondation, la progestérone cesse d’être produite. Quand la progestérone dort, la libido danse ! 

Bien sûr, les hormones ne sont pas les uniques responsables de nos fluctuations de désir. Notre désir est multifactoriel : il est influencé non seulement par des facteurs biologiques (comme les hormones), mais aussi par des facteurs psychologiques. 

De mon côté, il n’y a pas si longtemps, je voyais mes règles comme sales et gênantes ; je ne me trouvais donc clairement pas attirante durant cette phase de mon cycle. Cette vision négative des menstruations est largement répandue, et c’est tout un processus intérieur de renverser ce paradigme.  

4. (Re)prendre le pouvoir sur notre cycle, c’est beau 

Le dégoût face aux menstruations est bien ancré dans les moindres interstices de notre société, et remonte à plusieurs siècles. La première encyclopédie latine en est un parfait exemple : « Le contact avec [le sang menstruel] rend le nouveau vin aigre, les récoltes qu’il a touchées deviennent stériles, les germes meurent, les graines des jardins se dessèchent, les fruits des arbres tombent […] ». 

Il va sans dire que de telles idées se sont imprégnées dans notre subconscient. C’est donc normal de ressentir un inconfort à initier l’acte sexuel durant nos menstruations. Et si je te disais que d’honorer notre cycle, c’est un puissant geste de self-empowerment 

J’ai l’impression qu’avoir une relation sexuelle durant ce moment ô combien ignoble et repoussant (à déceler ici le sarcasme), c’est faire un doigt d’honneur au patriarcat ! C’est comme dire : oui, c’est possible d’avoir de la libido durant nos règles. Oui, c’est possible de se trouver beau/belle durant nos règles. Oui, c’est possible de célébrer notre sang au lieu de le cacher. Moment de pure fierté à savourer !  

5. Approfondit l’intimité avec notre/nos partenaire.s 

À la base, le sexe est déjà un intime partage de fluides (salive, pertes vaginales, cyprine, sperme, sueur). Durant le period sex, on ajoute à ce mélange le sang sacré. La game de l’intimité vient de passer à un autre niveau ! 

Une question me vient : pourquoi avaler le sperme est si normalisé mais être en contact avec du sang menstruel est encore si tabou ? 

L’autre jour, j’ai eu du sexe avec un ami pendant mes lunes, et j’ai eu une puissante réalisation : mon sang est intrinsèquement lié au miracle de la vie, et le partager est quelque chose de profondément beau. Le simple fait de parler de menstruations avec lui pendant la relation sexuelle, ça a renforcé notre complicité d’une manière assez spéciale ! Il faut le vivre pour le comprendre, I guess 

5 conseils pour explorer le period sex en douceur 

Tout ça est bien beau, mais par où commencer ? 

Pour celleux pour qui cette pratique n’est pas coutume, c’est absolument correct. Si ton avis est mitigé, pourquoi ne pas essayer ! Tu n’as rien à perdre (sauf peut-être un peu de sang !). 

1. Apprends à connaître ton corps et à apprivoiser ton sang 

Ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise avec son propre sang. Normal : on nous a appris à le cacher, à ne pas en parler et même à déballer nos serviettes sanitaires comme des ninjas dans les toilettes publiques pour que personne ne sache qu’on est dans notre semaine (là-dessus, les culottes menstruelles sont un game changer, mais ça, c’est un autre sujet !)

Prendre conscience de nos propres barrières, de tout ce qu’on a intériorisé, c’est le début du processus de déconstruction des tabous menstruels. On ne peut pas attendre de notre partenaire d’être à l’aise avec notre sang tant qu’on ne l’est pas tout d’abord. First things first.

En pratique : 

  • La masturbation durant nos lunes peut être un bon point de départ pour apprendre à connaître notre corps en douceur, à notre rythme. Petit tip : profite de ce moment en tête à tête avec toi pour donner de l’amour à ton utérus à l’aide d’un petit massage de bas ventre, d’huiles essentielles ou de n’importe quoi qui te fait du bien ! 
  • Un de mes rituels préférés pour me connecter à mon cycle consiste à arroser mes plantes avec mon sang menstruel. Même mes colocs, qui étaient d’abord sceptiques de cette offrande, ont commencé à le faire aussi ! Le sang menstruel est un excellent fertilisant naturel puisqu’il contient des électrolytes comme le sodium, le potassium et le calcium. Redonner notre sang à la terre, c’est un magnifique moyen de boucler le cycle de la vie. 🌱

2. La communication est de mise, as always 

Pas besoin d’en dire plus ! Communiquer avant, pendant et après l’acte sexuel est toujours la base. Ce l’est d’autant plus lorsqu’il y a des menstruations en jeu (les limites et fantasmes peuvent varier au gré du flow, autant chez la personne menstruée que chez san/ses partenaire.s).  

3. Le condom est ton allié 

On entend souvent qu’il n’y a pas de risque de tomber enceinte pendant les menstruations. Surprise les chums : les risques sont moindres, mais pas nuls ! Aussi, les ITSS ne partent pas en vacances quand les menstruations arrivent. Le condom et la digue restent donc toujours tes meilleurs amis, à tous moments de ton cycle. 

4. La douche est ton endroit de prédilection ! 

C’est ta première fois à avoir du period sex et tu redoutes que ton lit ait l’air d’une scène de crime ? 

La douche est moins messy et te permettra un plus grand laisser-aller, sans crainte d’en mettre partout ! En plus, la chaleur de l’eau aide à soulager les douleurs menstruelles. 

Attention : wet floor

5. La serviette de bain foncée sur le lit est une pas pire idée aussi !

Bon, déjà si tu as des draps blancs en coton égyptien, je te conseille de penser deux fois avant d’avoir du sexe dedans en plein heavy flow 

Pour avoir l’esprit tranquille en t’adonnant à tes ébats, tu peux déposer une serviette de bain foncée sur le lit avant de commencer. Ça peut être un bon moment pour parler, allumer des bougies et setter le mood. Pas de draps tachés, et du fun sans contrainte. 

Alors, c’est un oui ou un non lors de tes prochaines lunes ?

Just a little fan club

Des nouvelles, quelques promos et des surprises ! Inscris-toi à l’infolettre pour ne jamais être en manque.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

En t’inscrivant à notre infolettre, tu acceptes de recevoir des offres promotionnelles et des nouvelles de notre blogue.

Encore plus de fun

Dans la même catégorie

La quête du clitoris


Par Laurence Gribling

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié

usercartmagnifier