Laisser place au fun à l’état brut.

Votre panier est vide.

Dû aux mesures mises en place par le gouvernement, les commandes passées depuis le 23 décembre, jusqu’à nouvel ordre, seront traitées lors de la levée de l’ordre de fermeture des entreprises à bureaux.

15 raisons pour se masturber tous les jours (autre que pour le fun)


Laurence Gribling
On s’entend que se garder en santé, c’est pas toujours évident. Des fois, ça prend tout pour quitter le sofa et aller au gym. Mais quand prendre soin de soi est synonyme de plaisir, on embarque à 100%.

Il est grand temps de briser une fois pour toutes le tabou entourant la masturbation. Peu importe l’appareil génital dont tu disposes, si la simple idée d’avoir un orgasme ne suffit pas pour te convaincre d’essayer la masturbation quotidienne, peut-être que ses multiples bienfaits pour la santé te feront changer d’avis. Et si, au contraire, tu commençais à te poser des questions sur ta fréquence élevée d’autoérotisme, rassure-toi, ce moment pour toi contribue à ton épanouissement physique et mental. Découvre pourquoi ton corps et ton cerveau te diront merci pour tes séances de self-love.

Des bienfaits pour tout le monde

1. Ça diminue le stress

Outre le plaisir, un orgasme, ça engendre aussi la sécrétion d’endorphine qui porte bien son surnom : l’hormone du bonheur. Quand on atteint l’apogée du plaisir, on devient ensuite détendu et on tombe dans un état de bien-être, ce qui permet de relâcher les tensions physiques et psychologiques. Ce qu’on retient : rien de mieux que de se faire l’amour à soi-même pour oublier une longue journée de travail.

2. Ça prévient l’incontinence urinaire

Quand on se masturbe, on fait travailler plusieurs muscles sans le savoir, dont les jambes et les fesses, mais surtout le plancher pelvien, situé sous la vessie. Les microcontractions engendrées par l’autoérotisme permettent de renforcer ces régions. Bref, ça contribue à éviter les p’tites fuites causées par le vieillissement ou apparues après une grossesse.

3. Ça boost le système immunitaire

Nouveau remède pour ton prochain rhume : après ta soupe poulet et nouille et tes deux Advil rhume et sinus, une p’tite séance de masturbation et l’affaire est ketchup. La masturbation permet à notre corps d’augmenter la production de globules blancs dont le rôle est de s’attaquer aux cellules contaminées par différents virus. 

4. C’est bon pour le cœur 

T’as horreur du cardio ? Tu déprimes juste à penser à aller courir sur un tapis roulant au gym ? Bonne nouvelle : la masturbation augmente le rythme cardiaque jusqu’à 65 %. Ça, ça équivaut à une marche rapide, mesdames et messieurs. On ne te dit pas que si tu te masturbes régulièrement tu vas pouvoir courir un marathon sans problème, mais mettons que c’est mieux que rester évaché(e) sur le sofa à regarder un 8e épisode de suite de CSI : Miami — et pas mal plus plaisant.

5. Ça permet d’établir ses préférences

T’aurais beau lire l’Internet au complet, il n’existe pas de marche à suivre pour la sexualité. Ce qui plaît à ton voisin ne te plaira peut-être pas à toi. Pour découvrir ce qui te donne du plaisir, il faut mettre la main à la pâte. Que tu sois muni(e) d’une baguette ou d’une brioche, prendre le temps de s’explorer te permettra non seulement d’atteindre l’orgasme plus facilement — ou de le contrôler — mais aussi de prendre un moment pour mettre l’accent sur ton plaisir à toi et à personne d’autre. Des fois, c’est correct d’être égoïste dans la vie.

Et si, pour toi, la masturbation c’est un Nouveau Monde, détends-toi et donne-toi le temps d’apprendre à te connaître. Mets-toi dans le mood en créant une atmosphère propice à la détente, ou installe-toi devant tes vidéos pornos préférés. On te suggère aussi d’essayer des jouets sexuels : c’est un bon moyen de découvrir de nouvelles sensations, voire même d’avoir des orgasmes multiples. Pardon. Des orgasmes multiples ? Le rêve.

6. Ça augmente la libido

Il existe plusieurs raisons qui influencent la libido : fatigue, dépression, consommation d’alcool ou de drogue, maladie chronique, etc. Peu importe ce qui t’afflige, te masturber peut aider à te recrinquer les envies. Plus on se masturbe, plus on a le goût d’être actif sexuellement. Ça ne règlera peut-être pas complètement ton problème, mais c’est un pas dans la bonne direction.

7. C’est bon pour le couple

Si tu connais mieux ce qui t’excite (point 5) et que tu as envie d’en profiter plus souvent (point 6), mettons que c’est gagnant pour avoir des ébats sexuels plus plaisants et plus fréquents avec ton/ta partenaire.

Et si la pénétration (vaginale ou anale), c’est pas trop ton truc, ça serait-tu pas l’fun de savoir qu’il existe toute une panoplie d’activités sexuelles auxquelles tu peux t’adonner ? Bon, on se doute que t’en connais probablement quelques-unes. Mais la masturbation mutuelle, en as-tu déjà entendu parler ? Il s’agirait même d’un excellent moyen de souder son couple. Voir l’autre s’abandonner complètement entre nos mains, c’est un gros turn on, fais-nous confiance.

8. Ça aiderait à conserver les facultés cognitives avec l’âge

On ne dit pas que la recette miracle pour éviter la dégénération cérébrale réside dans nos petites séances de touche-pipi. Mais toujours est-il que deux études réalisées en 2016 et en 2017 auprès de personnes âgées de 50 et 90 ans ont démontré que celles ayant une activité sexuelle régulière, incluant la masturbation, auraient une meilleure mémoire et une meilleure capacité verbale.

9. Ça favorise le sommeil

Des difficultés à dormir ? Lâche ton cell, éteins Netflix et essaye de te masturber avant d’aller te coucher. Lorsqu’on atteint l’orgasme, notre corps sécrète de l’endorphine qui, on le sait déjà, donne une sensation de bien-être et de détente. Après l’orgasme, le rythme cardiaque et la pression baissent, favorisant un sommeil profond. Mettons que c’est une solution beaucoup plus naturelle que des somnifères et bien plus l’fun qu’une tasse de tisane à la camomille.

10. Ça n’a aucun risque

Certains ont bien essayé de décourager la masturbation en prétendant toutes sortes de folies. Devenir aveugle ou sourd, avoir du poil qui pousse dans les paumes, développer une maladie mentale ou devenir infertile : c’est juste des légendes urbaines. À moins que tes habitudes de masturbations ne prennent le dessus sur ton quotidien (genre, si tu restes chez toi pour te faire l’amour au lieu d’aller travailler), il n’y a absolument aucun danger à se faire jouir, faque lâche-toi lousse comme on dit, même si pour toi ça veut dire plusieurs fois par jour.

Des bienfaits pour les personnes ayant des menstruations                                                                

11. Ça soulage les migraines et les crampes menstruelles 

Le cocktail d’hormones dégagées lorsqu’on atteint l’orgasme donne lieu à plusieurs choses. On t’entend dire « oui, je sais, ça détend, ça favorise le sommeil, viens-en au but ». Roulement de tambour : ça agit aussi comme analgésique qui aiderait à atténuer les crampes et les migraines causées par les menstruations. 

Si tu n’es pas trop à l’aise avec l’idée de te toucher quand c’est la mer rouge dans tes culottes, on te suggère de t’essayer sous la douche ou dans le bain. Et puis le sang, ça se lave. Ton vibrateur va en revenir et tes draps aussi — fais-toi donc plaisir.

12. Ça réduit les symptômes de la ménopause

Comme si les bouffées de chaleur et les sautes d’humeur n’étaient pas assez désagréables, la ménopause cause aussi la sécheresse vaginale, l’incontinence urinaire et la baisse de libido. Wow. Génial.

Une étude relative à ces changements a démontré que les personnes vivant la ménopause ou la préménopause qui se masturbent sont moins affectées par ces symptômes. Renforcer le plancher pelvien pour aider avec l’incontinence, check. Augmenter la libido, check. Favoriser la circulation sanguine dans la zone vaginale pour aider la lubrification, check. Bref, la masturbation contribue à maintenir une santé sexuelle saine, même quand nos hormones abandonnent le navire. 

Des bienfaits pour les personnes ayant une prostate

13. Ça aiderait à prévenir le cancer de la prostate

Selon une étude australienne, éjaculer souvent (5 fois ou plus par semaine) permettrait de libérer l’accumulation de liquide séminal dans les canaux prostatiques et ainsi de réduire le risque de développer un cancer de la prostate. Pas trop difficile de consacrer du temps à cette prévention considérant qu’en moyenne, il faut moins de 5 minutes pour atteindre l’éjaculation. 

14. Ça permet de contrôler l’éjaculation précoce

Incapable de te retenir: en moins de trois minutes c’est l’explosion ? Rassure-toi, tu manques possiblement juste de pratique et tu peux facilement régler ton problème grâce à la masturbation. En apprenant à reconnaître les stades de ton excitation, tu pourras prendre le contrôle de ton éjaculation. Tu peux même commencer à voir des résultats après seulement un mois ! Si seulement les gains du chest/bras étaient visibles aussi rapidement…

15. Ça aide à prévenir la dysfonction érectile

Avec l’âge, on perd du tonus musculaire — oui, même sous la ceinture. Et malheureusement, ça entraîne la dysfonction érectile et l’incontinence urinaire. Mais pour aider à prévenir ces deux conditions et pour donner du tonus à ton phallus, rien de mieux que la masturbation. Un afflux de sang et d’oxygène régulier dans le pénis permet de garder la forme. Et pour des résultats solides — la catches-tu — il est recommandé de stimuler le pénis de trois à cinq fois par semaine.

Bref, la masturbation c’est 15 bonnes raisons de dédier du temps pour prendre soin de soi et pour se faire plaisir. Tu peux en faire toute une expérience : allumer des bougies, diffuser des huiles essentielles, te faire couler un bain chaud ou t’installer devant Bleu Nuit. Mais tu peux aussi profiter de ses bienfaits en vitesse, sur le coin d’une table ou en rinçant ton shampoing et avant d’appliquer ton revitalisant. Et finalement, tu peux aussi ne pas en avoir envie du tout et c’est ben correct comme ça. La sexualité, c’est unique à soi. À toi de voir ce qui te convient. 

Que du plaisir

Des nouvelles, quelques promos et des surprises ! Inscris-toi à l’infolettre pour ne jamais être en manque.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
En t’inscrivant à notre infolettre, tu acceptes de recevoir des offres promotionnelles et des nouvelles de notre blogue.

Dans la même catégorie

Consentement enthousiaste 101

Par Laurence Gribling

Fessée érotique : 5 conseils pour maximiser le plaisir

Par Laurence Gribling

Guide 101 du sexe anal : 6 questions pour tout savoir de la sodomie

Par Laurence Gribling

10 règles du BDSM à connaître avant de donner le premier coup de fouet

Par Laurence Gribling

Encore plus de fun

usercartmenucross-circle