Dû aux mesures mises en place par le gouvernement, les commandes passées depuis le 23 décembre, jusqu’à nouvel ordre, seront traitées lors de la levée de l’ordre de fermeture des entreprises à bureaux.

5 types de massages érotiques pour être vraiment détendu.e


Laurence Gribling
Il y a ceux qui couvrent tout le corps, ceux qui se concentrent sur les parties génitales, ceux qui mêlent sexualité et spiritualité… On te jase de différents types de massages érotiques et des raisons pour lesquelles on te suggère de les essayer.

Envie de varier un peu ta routine sexuelle ? Découvre le bonheur d’allier détente, sensualité et peut-être même plus, le temps d’un massage érotique.

Qu’est-ce qu’un massage érotique ?

Tu t’en doutes peut-être, mais clarifions tout de même la chose : la différence principale entre un massage thérapeutique et un massage érotique, c’est la stimulation des zones érogènes, comme la poitrine, l’intérieur des cuisses, l’entre-jambes et les parties génitales qui sont autrement laissées pour contre.

Si le massage traditionnel a pour objectif de relâcher des tensions musculaires ou simplement de détendre, le massage érotique aussi, mais il se veut principalement être une expérience sensuelle. On dit « sensuelle » et non sexuelle, parce que si l’on associe souvent massage érotique et happy ending, l’atteinte de l’orgasme n’est pas nécessairement l’objectif principal.

Pourquoi s’adonner au massage érotique ?

Pour le bien-être

Qui dit massage, même érotique, dit bienfaits pour la santé. D’abord pour le corps : de manière générale, les massages sont reconnus pour améliorer la circulation du sang, favoriser le sommeil et aider à relâcher les tensions (dans ce cas, toutes sortes de tensions 😏), entre autres. Mais ils contribuent aussi à améliorer la santé mentale, puisqu’ils sont un bon remède contre le stress et l’anxiété — sign me up.

Dans le cas des massages érotiques se concentrant sur les parties génitales, les techniques employées peuvent même aider avec certaines problématiques comme la difficulté à atteindre l’orgasme, l’éjaculation dite précoce, ou les douleurs liées aux relations sexuelles. Attention, on ne te dit pas que c’est une recette miracle, mais ça ne nuit certainement pas.

Pour reconnecter avec son corps et les sensations qu’il peut nous procurer

C’est la Fédération québécoise des massothérapeutes qui le dit : les massages sont bénéfiques aux niveaux sensoriel et psychomoteur. Ils permettent d’avoir plus conscience de son corps, de stimuler son sens du toucher et ils favorisent la circulation de l’énergie. 

Si les massages thérapeutiques ont ces effets, imagine ce qu’un massage érotique peut faire pour ta sexualité ! Si tu as tendance à te perdre dans tes pensées lors de tes ébats, à réfléchir à ta liste d’épicerie ou à ton dernier meeting plutôt qu’aux sensations qui t’habitent, un massage érotique peut t’aider à reconnecter avec ton corps, à te ramener dans le moment présent et surtout, à éveiller tes sens et tes perceptions.

Pour redéfinir en quoi consiste une relation sexuelle

Si tu nous lis souvent ou que tu nous suis sur Instagram, tu connais notre passion de déconstruire les scripts sexuels. On te révèle le punch tout de suite : un massage érotique est une activité sexuelle « complète » en soi. Même s’il n’inclut pas de pénétration. Même s’il ne se finit pas par un orgasme. Tant qu’à déconstruire les scripts, déconstruisons-les pour vrai !

Plusieurs des massages qu’on s’apprête à te présenter ont pour objectif de découvrir de nouvelles sensations, d’apprendre à mieux connaître son corps, de se détacher du concept de devoir performer pour san partenaire et que l’orgasme est une finalité, de stimuler son énergie sexuelle et d’entrer en communion avec son corps, mais aussi avec l’autre. Les happy endings sont un bonus !

Des massages pour tous les goûts 

Le happy ending

Probablement le plus commun, ce massage ressemble à s’y méprendre à un massage thérapeutique, à l’exception qu’il se termine par un orgasme. Au menu : détente, plaisir et relaxation. On commence donc par un massage du corps de ce qu’il y a de plus normal, pour ensuite se diriger tranquillement vers les zones érogènes et bâtir l’anticipation. On finit le tout à la mitaine (branlette ou doigtage) ou à l’oral (fellation ou cunnilingus), et hop, le tour est joué. 

Le nuru

Les massages érotiques « classiques » : been there, done that ? Le nuru pourrait t’intéresser. Provenant du Japon, véritable bassin des massages érotiques, cette technique de massage est certainement unique dans son exécution et porte bien son nom qui signifie « glissant ». 

La personne qui donne le massage est nue, le corps enduit d’un gel traditionnellement à base de nori (une algue) qu’elle fait glisser sur celui de san partenaire. Résultat : une expérience de massage sans égale où l’individu positionné sur le dessus utilise son corps en entier pour masser celui de l’autre, créant ainsi un environnement propice à l’intimité sensuelle — quand ta douce moitié glisse sa poitrine sur ton corps pour le masser, difficile de ne pas sentir tes sens s’éveiller.

Si l’envie te prend d’essayer, on te suggère fortement de recouvrir la surface sur laquelle tu t’apprêtes à faire le massage d’un drap de plastique, question de pouvoir en profiter pleinement sans avoir à te soucier de l’état de ton matelas.

On ne peut pas parler de massage érotique japonais sans mentionner la lourde histoire de ce pays par rapport à la prostitution — ou plutôt sa lourde histoire de trafic humain et d’esclavage sexuel. Entre la traite des femmes japonaises vers des contrées lointaines, les quartiers destinés à la prostitution où les conditions de vie étaient plus que questionnables, les différentes classes des travailleur.euse.s du sexe, l’ordonnance gouvernementale obligeant les femmes à rejoindre des camps de prostitution desservant les troupes de la force Alliée durant l’occupation de 1945 et la proscription tardive de la pornographie enfantine en 2003, entre autres, on parle sans équivoque de sexisme systémique.

Depuis 1956, la prostitution est illégale au Japon. Mais par « prostitution », on entend l’échange d’argent pour un rapport sexuel avec pénétration vaginale entre deux personnes qui ne se connaissent pas — une définition propice aux failles et qui rend l’interprétation de la loi plutôt ambigüe. Les salons de massage sont ainsi devenus particulièrement populaires, d’un sens parce qu’ils n’incluent pas nécessairement de pénétration et sont donc techniquement légaux. Et d’un autre, parce que la partie massage est l’occasion d’établir un « lien » entre lea travailleur.euse du sexe et son client, permettant ainsi la pénétration par la suite. Oui, c’est un peu tiré par les cheveux, mais ça passe souvent. 

Loin de nous l’idée de shamer les travailleur.euse.s du sexe (au contraire ! Sex work is work) : l’objectif ici est simplement de te donner un aperçu du contexte sombre duquel a émergé l’industrie du sexe japonaise actuelle qui inspire les fantasmes de plusieurs.

Le tantrique

Tout comme le Kamasutra était à la mode dans les années 2000 (du moins, une version occidentale du Kamasutra et donc dénudée de sa spiritualité — oui, oui, c’est plus que des positions sexuelles funky), le tantra gagne en popularité ces jours-ci. Lui aussi est victime de la fascination occidentale qui l’a réduit à l’accomplissement de rites sexuels alimentant les fantasmes, alors qu’il s’agit plutôt d’une quête spirituelle complexe.

Suivant les principes de la méditation, le tantrisme est une technique d’expansion de la conscience visant l’atteinte d’une sexualité dite plus « éveillée ». C’est un moment pour reconnecter avec son corps, pour ainsi mieux l’habiter : l’objectif est de délaisser le « faire » (action) pour se concentrer sur « l’être » (ressenti).

Toujours est-il que même si ce n’est pas vraiment du tantra, ce « tantra nord-américanisé » nous sort quand même des scripts dans lesquels on est pris.e et nous aide à nous défaire tranquillement du concept de performance qui nous étouffe pour nous ramener à l’expérience que devrait être la sexualité. 

Cela dit, le massage tantrique se veut donc plus un moment de méditation, de communion avec son corps. L’orgasme n’est pas l’objectif, quoi qu’il puisse très bien se produire — veux, veux pas, quand on te chatouille les zones érogènes, c’est normal qu’une chose mène à une autre. Mais ce qu’on souhaite plutôt accomplir avec ce massage c’est la découverte de nouvelles sensations et la stimulation de l’énergie sexuelle. La respiration est donc importante et on porte attention aux zones érogènes dites primaires (c’est-à-dire les organes génitaux), mais aussi au reste du corps et aux zones érogènes secondaires qui, trust-nous, valent également la peine d’être explorées.

D’ailleurs, si l’envie te prend de connecter avec ton énergie sexuelle, on te propose de t’abandonner aux sons de cette playlist.

Du tantra découlent aussi nos deux prochains types de massages qui sont beaucoup plus ciblés :

Le lingam

Ce massage se concentre sur le pénis et les zones érogènes voisines, comme les testicules, le périnée et même la prostate.

Contrairement à une branlette ordinaire, avec un massage lingam, on cherche à éveiller l’énergie sexuelle plutôt qu’à atteindre l’orgasme à tout prix. Oublie le va-et-vient rapide: les mouvements sont donc lents et doux et l’érection n’est pas nécessaire. On veut explorer et découvrir des sensations au niveau la verge qui sont différentes de celles auxquelles on est habitué.e lors de séance de masturbation ou autre activité sexuelle. Lors d’un massage lingam, on encourage la personne qui se fait masser à porter une attention particulière à son corps, aux sensations ressenties et à sa respiration. 

Le yoni

Si le lingam se concentre sur le pénis, tu te doutes surement que le yoni, lui, est l’équivalent pour les organes génitaux féminins : ding ding ding, bien déduit. Même concept ici : la stimulation de la vulve, du vagin et de leurs environs est réalisée dans le but de raviver l’énergie sexuelle plutôt que d’atteindre l’orgasme. Le clitoris et le point G peuvent être stimulés, mais on passe aussi du temps sur le bas du ventre, l’intérieur des cuisses et sur les grandes lèvres. Encore une fois, on mise sur des mouvements doux, sur la synchronisation de la respiration et sur le fait de se sentir présent.e dans son corps. 

En gros, autant pour le lingam que le yoni, l’objectif n’est pas tant la satisfaction sexuelle immédiate, mais plutôt le développement de sensations qui aideront à la satisfaction dans le futur. 

Petite note : il est dit que ces massages peuvent aider à soulager des tensions, à traiter certaines dysfonctions sexuelles, ou à entamer la réappropriation de son corps. Mais dans un contexte où toi et ta douce moitié n’êtes pas professionnel.le.s en la matière, on te suggère de t’y adonner dans un objectif de méditation sensuelle et de plaisir plus que dans un processus de guérison. 😘

Bref, que l’objectif soit purement le plaisir, ou que tu aies envie d’une expérience plus spirituelle, un massage érotique c’est l’occasion de joindre l’utile à l’agréable et d’allier plaisir et bien-être. Parles-en à tan partenaire, allume tes bougies, prépare ton huile, ton lubrifiant ou ton gel nuru : ce soir, laisse-toi aller au gré des caresses.

Just a little fan club

Des nouvelles, quelques promos et des surprises ! Inscris-toi à l’infolettre pour ne jamais être en manque.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

En t’inscrivant à notre infolettre, tu acceptes de recevoir des offres promotionnelles et des nouvelles de notre blogue.

Encore plus de fun

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié

usercartmagnifier