Ça y est : tu t’es équipé·e d’un jouet sexuel. Ou peut-être que tu en possèdes depuis un moment, qu’il fait (ou font) maintenant partie de ta routine et qu’il a perdu de son étincelle initiale. Un peu comme ce nouveau jeu trop hot qui semble maintenant un peu moins hot depuis que tu as complété tous les niveaux. What now

Inspire-toi de nos trucs et astuces pour découvrir (ou redécouvrir) ton jouet et débloquer son plein potentiel de plaisir. 🗝️ 💎


Apprends à connaître ton jouet

Avant toute chose : apprends à connaître ton jouet. Lis le manuel d’instruction (même si on se doute bien que tu n’en as pas du tout envie). Celui-ci t’expliquera les différentes fonctionnalités de ton jouet. 

Peux-tu le submerger pour t’en servir lors d’un bain coquin ? A-t-il plusieurs niveaux d’intensité ? Différents modes de vibration ? Peut-il être installé et tenir tout seul sur tes murs ou dans ta douche ? 

Teste les différentes fonctionnalités pour te familiariser avec ton nouvel outil. Connaître les possibilités qui s’offrent à toi, c’est le meilleur moyen de pouvoir utiliser ton jouet à son plein potentiel lorsque tu en auras envie.

Le fameux manuel d’instructions t’indiquera également comment prendre soin de ton jouet, question qu’il te dure longtemps. Chaque jouet a ses particularités, mais de manière générale, on te recommande de le nettoyer après chaque usage (et même avant, si tu veux prendre encore plus de précautions), de t’assurer de l’utiliser comme il se doit et enfin, de l’entreposer correctement. 

Set the mood

Ce n’est pas parce que c’est seulement toi et ton jouet que tu dois te contenter d’un coin de table, de la tondeuse du voisin en bruit de fond et de 3 min au compteur — quoiqu’il n’y ait absolument rien de mal à se faire une p’tite vite quand l’envie nous prend. Mais pourquoi ne pas créer une ambiance propice au désir ? Tous les goûts (et les turn ons) sont dans la nature, mais on te suggère de tamiser les lumières, d’allumer des bougies, de mettre une playlist sexu, ou encore de t’installer devant ta vidéo porno préférée. Tu pourrais même prendre quelques minutes pour méditer et t’adonner à une séance de masturbation inspirée du tantra, question de renouer avec ton corps, d’explorer son potentiel érotique et de retourner à l’essentiel de la sexualité : vivre une expérience. Bref, stimule tes sens (pas seulement tes organes génitaux) et alloue-toi un moment dédié à ton plaisir — les sensations procurées par ton jouet en seront décuplées.

Mets du lubrifiant

Règle d’or : le lubrifiant est toujours une bonne idée. D’abord, c’est absolument nécessaire pour les jouets que l’on doit insérer dans une partie quelconque de notre corps (comme le Cancún ou le O-pium) ou encore que l’on pénètre (comme le Vortex). Mais c’est un bon ajout même pour les jouets qui stimulent seulement les zones érogènes externes de ton corps. Ça permet de varier la sensation, mais aussi de rendre le tout plus doux — ce qui est parfait si on a des terminaisons nerveuses particulièrement sensibles (allô, les clitos sensibles).

Assure-toi que ton lubrifiant soit compatible avec ton jouet : si ce dernier est fait de silicone, évite le lubrifiant du même type. 

Jouet en silicone + lubrifiant à base de silicone = jouet endommagé. 👎

L’option la plus safe (et simple) : choisir un lubrifiant à base d’eau.

Explore d’autres zones érogènes

Dépendamment du type de jouet en ta possession, tu peux le placer sur une partie de ton corps autre que celle pour laquelle il a été conçu.

Un vibrateur comme le Abracadabra, par exemple, n’est pas exclusivement destiné à chatouiller le clitoris ! Tu peux le placer sur le périnée, sur le frein du pénis, sous les testicules ou encore le faire glisser sur les grandes lèvres. Pareil pour un stimulateur de clitoris à succion.

Attention, si tu désires explorer le plaisir anal, assure-toi que ton jouet soit conçu à cet effet ou qu’il ait un embout évasé. Le rectum a la capacité sournoise d’aspirer et on peut rapidement se retrouver avec un jouet coincé là où on ne peut plus aller le chercher soi-même si on n’y prend pas garde — le genre de situation qui nécessite une visite à l’urgence et qui te transforme un moment chaud en un malaise en deux temps, trois va-et-vient.

Fais-toi languir

Des fois, on a juste besoin de relâcher les tensions rapido presto, sans fla-fla. Nothing wrong with that. On va droit au but — après tout, l’avantage d’un jouet c’est que ça facilite le travail. Mais ralentir le rythme de temps en temps, c’est gagnant ! On t’a déjà parlé de te créer une atmosphère propice au désir, maintenant on te suggère d’en profiter pour commencer doucement et te faire des « préliminaires » à toi-même. Tu peux, par exemple, commencer par utiliser ton jouet par-dessus tes vêtements s’il le permet (c’est d’ailleurs un bon moyen d’adoucir les sensations si nos parties génitales sont particulièrement sensibles). Ou encore, tu peux stimuler d’autres parties de ton corps comme tes mamelons ou l’intérieur de tes cuisses avant de cibler tes zones érogènes principales.

Une fois dans le feu de l’action et lorsque tu approches de l’orgasme, on te recommande d’essayer le edging : ralentis le rythme ou arrête complètement et prive-toi du plaisir de l’apogée — pour l’instant. Une fois que tu auras repris le contrôle, augmente le rythme à nouveau. Répète le tout quelques fois avant de t’accorder le relâchement final. 

Pourquoi se « torturer » comme ça ? Parce que ça peut donner lieu à un orgasme intense, ou même à de multiples orgasmes — définitivement une bonne raison de l’essayer 😉.

Joue avec

Ça ne s’appelle pas un « jouet » sexuel pour rien. Pour en tirer le maximum, il ne suffit pas simplement de le mettre en place et de le laisser faire sa magie : tu dois y mettre un peu de tien aussi. Comment ? Comme ça, par exemple :

  • Essaie différents angles
  • Varie la pression
  • Déplace-le de zone érogène en zone érogène 
  • Place-le sur ton lit et grind-le, plutôt que de le tenir dans tes mains
  • Switch entre ses différents modes de vibration ou niveaux d’intensités
  • Utilise-le dans un endroit inusité (comme dans ta voiture ou en cachette dans la salle de lavage, ou porte-le dans un endroit public s’il peut rester en place seul)

Utilise-le avec un·e partenaire

Les jouets sexuels ne sont pas des compétiteurs, des remplaçants ou le symbole d’un manque de compétence. Ce sont tes alliés dans ta quête du plaisir. Un peu comme avoir une étoile ou des carapaces de tortues dans Mario Kart : ça donne un avantage, c’est le fun, mais au final, c’est la manière dont tu conduis qui te fera franchir la ligne d’arrivée. 🏁

Utiliser un jouet avec un·e partenaire, c’est l’occasion d’essayer de nouvelles positions, de nouvelles pratiques et de ressentir des sensations surhumaines à deux (ou à plusieurs). C’est l’ajout idéal pour varier la routine sexuelle qui s’installe parfois dans la chambre à coucher. D’ailleurs, si l’envie te prend d’essayer, tu peux t’inspirer des trucs et astuces testés et approuvés par nos abonné·e·s qui utilisent un vibromasseur avec leur(s) partenaire(s).

Si la simple possibilité de plaisir ne suffit pas à te convaincre, sache qu’ajouter un jouet sexuel à tes ébats à deux (ou à plusieurs), ça peut aider à diminuer la pression de performance et à alléger le poids d’avoir la responsabilité d’absolument « satisfaire » à soi seul·e l’autre personne. Et qui dit moins de stress, dit des rapports sexuels plus agréables !



Combine les plaisirs

Tu possèdes plus d’un jouet ? Utilise-les un à la suite de l’autre, ou combine les sensations en les utilisant en même temps. Tu peux, par exemple, commencer par réveiller ton clitoris avec un vibrateur avant de passer à une pénétration vaginale avec un stimulateur de point G ou un dildo. Ou bien, t’amuser avec une plug anale avant d’utiliser un stimulateur de prostate (d’ailleurs, tu devrais toujours commencer la pénétration anale en douceur — on t’en jase ici). Ou encore, porter une plug anale ou des pinces à mamelons tout en utilisant un masturbateur ou un vibrateur. 

Même avec un seul jouet, on te suggère d’utiliser ta main libre pour te stimuler ailleurs, comme en te flattant la poitrine, l’intérieur des cuisses ou le cou, en te doigtant l’anus ou le vagin ou en caressant ta verge ou ton clitoris.

Bref, les possibilités sont infinies ! Have fun ! 😘


author-avatar

À propos de Laurence Gribling

Rédactrice en chef | Pronoms : elle/la | Fan de café, féministe intersectionnelle, cat lady, et nomade à mes heures, j’ai porté plusieurs chapeaux avant de prendre celui de rédactrice en chef pour JUST A LITTLE FUN. Entre deux jeux de mots et une référence de culture pop, j’espère aider à changer les normes, à éclaircir les tabous, bref, à shaker un peu la sexualité pour la débarrasser de ses chaînes, un article à la fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié